La maquette de leur choix obtenue, les constructeurs se mettent à la recherche de matériaux divers et ce sont de petites équipes qui donnent aux chars leur configuration de base.

Ces équipes de bénévoles, des plus jeunes aux plus chevronnés ayant des années de savoir-faire, récupèrent, transforment, connaissent toutes les astuces pour cheviller les poutres, agencent d'audacieuses constructions, calculent au centimètre près les largeur et hauteur du char en vue du difficile passage sous la Tour des Bouchers, camouflent le tracteur et la remorque, calculent la résistance de la construction à l'animation d'une quarantaine de personnes, créent l'esthétique de l'ensemble.

Beaucoup de travail pour un art de l'éphémère qui atteint souvent des sommets.